Les huiles essentielles sont des solutions très odorantes, produites à partir de plantes ou de parties de plantes. Les extraits solubles sont distillés à partir des plantes ou de leurs fleurs. Ces essences sont souvent utilisées en médecine naturelle, par exemple l’eucalyptus ou le menthol pour fluidifier le mucus en cas de rhume, le fenouil contre les ballonnements et les maux de ventre, ou encore la sauge et la camomille lors des inflammations de la bouche et de la gorge.

Les massages aux huiles essentielles n’aident pas seulement à se détendre : ils permettent aussi de stimuler certaines hormones et d’accroître la fertilité, chez la femme comme chez l’homme. Être détendu diminue le stress et la tension; le corps peut s’ouvrir plus facilement au désir d’enfants. En outre, leur parfum a des effets positifs sur l’état émotionnel et le désir sexuel (libido). Lorsque vous achetez des huiles essentielles, veillez à ce qu’il s’agisse d’huiles pures et biologiques pour éviter les produits nocifs tels que les pesticides. Les huiles essentielles suivantes sont particulièrement efficaces.

Pour la fertilité des femmes

  • L’huile de sauge sclarée (sauge muscat, sauge romaine) : décrispe et stimule la production d’œstrogène, importante lors de la 1ère moitié du cycle pour la libération d’hormone lutéinisante (qui déclenche l’ovulation), et la production de la progestérone qui, lors de la 2e moitié du cycle, prépare la muqueuse utérine à la nidation de l’ovule. Utilisation: 5 gouttes d’huile de sclarée dans 1 cuillère à café d’huile d’onagre. Masser 2 fois le bas du ventre avec ce mélange pendant la première moitié du cycle. Attention: ne plus utiliser ce mélange après le début de la grossesse (test positif)!
  • Huile de gattilier (Vitex agnus-castus): son effet étant similaire à la progestérone, elle est utilisée en cas de troubles de la nidation. Utilisation: 2 gouttes d’huile de gattilier dans 1 cs d’huile d’amande. Masser 2 fois le bas du ventre avec ce mélange pendant la seconde moitié du cycle. Attention: ne plus utiliser ce mélange après le début de la grossesse (test positif)!
  • Huile d’ylang-ylang (cananga odorata): Le puissant parfum harmonisant est réputé pour réguler les hormones et avoir un effet relaxant et aphrodisiaque. Utilisation: Ajouter 1-2 gouttes d’huile d’ylang-ylang à un mélange d’huile de gattilier ou de sclarée.
  • Huile de géranium (herbe à Robert): harmonise les hormones féminines, améliore l’humeur et a un effet anti-anxiogène. Utilisation: ajouter 1 goutte d’huile de géranium à un mélange d’huile de gattilier ou de sclarée.

Pour la fertilité des hommes

  • Huile de santal : elle contient un produit similaire à la testostérone masculine. Elle a un effet aphrodisiaque et calmant et améliore l‘humeur. Utilisation: 1 goutte d’huile essentielle de santal dans 1 cs d’huile d’amande. Masser deux fois par jour sur le bas du ventre et l’intérieur des poignets.
  • Huile de géranium (herbe à Robert): harmonise les hormones masculines, améliore l’humeur et a un effet anti-anxiogène. Utilisation: ajouter 1 goutte d’huile de géranium à un mélange à l’huile santal.

Huile essentielle et fertilité

Selon les principes de l’aromathérapie énergétique, certaines huiles essentielles présentent des propriétés capables d’avoir une influence psycho-émotionnelle sur l’être humain. La qualité de leur parfum naturel provoque une ouverture plus grande à la vie et un lâcher prise par rapport à certains contrôles logés dans l’inconscient. Ces contrôles ou censures, qui tiennent à l’histoire familiale ou personnelle, on n’y a pas accès par la seule volonté. Mais les plantes, via l’odorat, peuvent les lever et permettre la grossesse souhaitée.

L’action des huiles essentielles en cas d’infertilité fait l’objet de recherches scientifiques et les observations concrètes effectuées dans ce domaine sont encourageantes. Le duo « huiles essentielles et fertilité » est né d’une hypothèse : certains composants biochimiques naturels envoient au cerveau des signaux de bien-être, de plaisir et d’abandon aux lois naturelles. Ces signaux pourraient bien favoriser l’ovogenèse chez la femme.

Ainsi, le parfum des huiles essentielles, en sollicitant l’odorat, touche l’hypothalamus, autrement dit la zone responsable de l’humeur et, via l’hypophyse, influence la production d’hormones. L’installation d’un diffuseur d’huiles essentielles est donc vivement conseillée dans la chambre à coucher d’un couple qui a un désir d’enfant.

Il existe des huiles végétales riches en acides gras essentiels dont l’utilisation régulière est connue pour avoir des effets sur l’équilibre hormonal féminin. Entendez : l’équilibre œstrogènes et progestérone. Avec pour conséquence positive un cycle régulier et une fécondité retrouvée. Ces produits sont l’huile d’onagre et l’huile de bourrache, phyto-précurseurs efficaces.