L’ode est un oligo-élément très important, qui entre dans la composition des hormones produites par la glande thyroïde et que l’organisme doit trouver dans les aliments.
ALTERATION
L’ode est détruite par la cuisson.
Certains végétaux :  choux, patates douces, rutabagas, manioc, sorgho contiennent une substance qui inhibe la formation des hormones thyroïdiennes et accentue les effets d’une éventuelle carence en iode.
STOCKAGE DANS L’ORGANISME
La glande thyroïde contient 99% de l’iode présent dans l’organisme.
LES PRINCIPALES FONCTIONS
L’iode intervient dans la composition de la glande thyroïde et la formation des hormones thyroïdiennes; celles-ci contrôlent de nombreuses fonctions del’organisme et notamment le métabolisme des graisses et la production d’énergie.
Elle accroit les facultés mentales
Elle fortifie les cheveux, les ongles, la peau et les dents.
PRINCIPAUX SYMPTOMES DE CARENCE
La carence en iode produit le goître, une affection jadis courante dans les régions pauvres en iode (montagne par exemple).
Ces signes n’apparaissent que si les apports sont inférieurs de 30 à 40 mcg pendant une periode prolongée.
PRINCIPALES SOURCES NATURELLES D’IODE
Les algues marines sont incontestablement riches en iode : 700 000 mcg pour 100 g : viennent ensuite, loin derrière, le soja, la farine de poisson, le hareng fumé, l’ail, les cocquillages et crustacés puis les légumes, les fruits secs etc …